header banner
Default

Film La quatrième saison des Vikings est-elle une saison excessive?


Table of Contents

    L’année 2016 aura été marquée, en terme de séries télévisées, par la sortie de la quatrième saison de l’excellente série Vikings. Une saison divisée en deux parties : 10 épisodes diffusés en début 2016, et 10 épisodes diffusés jusqu’au 1er février de cette année.

    Ce qu’on peut dire – pour ne pas spoiler – sur cette saison, c’est que bien que le scénario tente de suivre une certaine réalité historique – à travers les récits connus de plusieurs des personnages, elle part dans tous les sens. Et cela conduit à un sentiment de « bout du chemin » pour cette série qui restera, comme Rome, l’une des meilleures reconstitutions historiques cinématographiques de ces dernières années.

    Nous avions déjà évoqué une première partie de saison mitigée, et la deuxième va dans le même sens.

    Séries. Vikings saison 4. Un début de saison mitigé.

    Le personnage de Ragnar Lodbrock passe petit à petit au second plan, empêtré dans des délires personnels loin d’être passionnants. Et la relève est difficilement assurée par ses enfants. Hormis la personnalité trouble d’Ivar le désossé, les réalisateurs ne s’attardent que très peu sur les autres fils de Ragnar, alors même qu’une bonne partie de la saison est censée reposer sur leurs épaules.

    Rollo et Floki sont également, non pas laissés de côté, mais moins étudiés dans cette saison. Seule Lagertha, dont le rôle est fondamental durant toute la saison, tient la baraque chez les « anciens » de la série. Le saut dans le temps entre les deux parties de la saison laisse, là aussi, perplexe, même si l’on peut comprendre que les réalisateurs n’aient pas voulu prendre le risque de tourner en rond.

    Attention ; n’allez pas croire que cette saison 4 ne vaut pas la peine d’être visionnée. Bien au contraire. D’autant plus que la saison 5 devrait arriver en 2017, avec, on l’espère, de belles surprises. Mais cette saison montre qu’il est difficile, dans le format télévisé, de tenir la route de l’excellence (ce qui était le cas cas Vikings durant 3 saisons) sur de nombreuses années.

    On donnera juste la note de 15 sur 20 au lieu de 19, puisque tout de même, la musique, le soucis d’un certain réalisme historique, les décors, les références à la mythologie scandinaves, ainsi que le jeu de certains acteurs et la réalisation globale, sont de bonne qualité. En attendant, on cherche toujours la série historique française capable d’atteindre ce niveau ; il est vrai qu’ils se font rares les fonds disponibles pour les réalisateurs en quête de transmission de la longue mémoire européennes …

    Yann Vallerie

    Crédit Photo : DR
    [cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

    Sources


    Article information

    Author: Andrew Manning

    Last Updated: 1699111562

    Views: 668

    Rating: 4.2 / 5 (111 voted)

    Reviews: 98% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Andrew Manning

    Birthday: 1925-11-10

    Address: 543 Bryan Trace, Lake Linda, MD 71866

    Phone: +4709359668308402

    Job: Physical Therapist

    Hobby: Surfing, Camping, Cooking, Geocaching, Cocktail Mixing, Photography, Cycling

    Introduction: My name is Andrew Manning, I am a artistic, honest, candid, Adventurous, priceless, persistent, valuable person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.